Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

HerbEnLoire, recensement des herbiers des Pays de la Loire


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    Le ProjetLes Ressources

    Contact

     

    • Samantha Bazan

      Chargée de mission HerbEnLoire

      Université Angers

     

      herbenloire@gmail.com
      06 73 56 75 12

    Les objectifs

    Les objectifs

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Print this page

    Recensement et expertise les Herbiers de la Région

    Herbier concervé par le Muséum des Sciences Naturelles d'Angers


    L'objectif premier du projet HerbEnLoire est de recenser tous les herbiers présent en région Pays de la Loire, afin d'avoir un aperçu le plus complet possible de ce patrimoine.



    Quatre muséums d’histoire naturelle sont présents au sein de la région, dans les villes de Nantes, Angers, Le Mans et Laval. Ces structures conservent la majorité des collections d’herbiers actuellement connues dans les Pays de la Loire. Elles ont l’expérience de leur recensement et de leur valorisation. Ce patrimoine ne représente néanmoins qu’une partie des herbiers préservés dans la région, dont une part importante reste à l’heure actuelle probablement inconnue, conservée par des particuliers, des écoles, des mairies, des archives départementales… La mise au jour de ces herbiers ne peut qu’améliorer la connaissance de ceux conservés dans nos institutions en révélant des réseaux de botanistes et en recoupant les informations contenues dans les différentes collections… La plus grande visibilité des herbiers suscitera un regain d’intérêt par la communauté scientifique dont les travaux valoriseront encore plus ces collections régionales.

    Étude Historique des réseaux de botanistes



    En parallèle du recensement des collections botaniques, des données historiques sur les botanistes et leurs réseaux seront relevées et étudiées en partenariat avec le Centre de Recherche Historique de l'Ouest (CERHIO de l'université d'Angers).

     

     

     

    Le projet s’inscrit dans l’axe Histoire du végétal du CERHIO qui accorde une place privilégiée à l’étude des connaissances botaniques et horticoles, notamment sur le territoire des Pays de la Loire, aux XVIIIe-XXe siècles. Ces études se développent en lien étroit et en interdisciplinarité avec l’histoire des sciences (Centre François Viète) et avec la recherche expérimentale sur le végétal (IRHS). Le volet historique du projet HerbEnLoire vise à recueillir les données historiques sur les collecteurs de plantes, la pratique de la collection et la conservation des herbiers dans la région. Ces données seront étudiées en lien avec l’histoire des institutions scientifiques (universités, écoles, musées) et des réseaux savants (sociétés savantes, réseaux personnels des botanistes) afin de déceler la circulation des idées et des concepts dont les végétaux sont l’objet (notamment les concepts d’espèce et de variété) mais aussi la circulation matérielle des herbiers dans le temps long. Il s’agit donc d’une histoire à la fois humaine, matérielle et conceptuelle, inscrite dans le temps et dans l’espace, qui permet de caractériser l’évolution historique de la botanique dans la région des Pays de la Loire. Le projet répond ainsi aux objectifs thématiques du laboratoire. Il donne la possibilité de concevoir des sujets et des projets nouveaux, dans la stratégie qui est celle du CERHIO depuis plusieurs années de catalyser les approches interdisciplinaires autour de l’histoire du végétal. Il crée également une articulation opératoire autour des herbiers avec des partenaires de la société civile, favorisant la valorisation des résultats et la communication scientifique.

     

    Etude pour la conservation des espèces régionales

    Fritillaria meleagris, Photo MC en licence CC-By NC via Flickr

     

    Pour le conservatoire botanique national de Brest, en particulier son antenne des Pays de la Loire, ce projet est l’occasion de compléter les données historiques disponibles, pour un nombre de taxon réduit mais représentatif de certaines catégories de la flore.

     

     

    Ce projet s’inscrit donc pleinement dans la mission de connaissance, mission statutaire du CBN. Les données acquises jusqu’à présent l’ont été via le dépouillement de la littérature. Une exploitation directe des échantillons d’herbiers sera l’occasion non seulement de compléter les données historiques disponibles, mais aussi de confirmer éventuellement l’identité du matériel trouvé à l’époque et de disposer de données complémentaire de pression de récolte (par le nombre d’échantillons prélevés), de menaces (par les indications associées à l’échantillon) ou de phénologie (par les indications de date de récolte). Il s’agira aussi, au travers de ces taxons représentatifs d’évaluer la pertinence et l’abondance de l’information disponible dans les herbiers régionaux pour des taxons qui ne font pas forcément l’objet de plans d’action prioritaires mais qui montrent également des évolutions de leur présence à une échelle historique. En complément, ce projet sera l’occasion de créer ou de renforcer des liens avec des partenaires de la société civiles, ce peut également être l’occasion d’identifier de nouvelles collections majeures pour la connaissance de la flore locale et de renforcer les liens avec les botanistes actuellement présents dans la région.

     

    Vous pouvez retrouver le protocole de choix des espèces réalisé par la CBN de Brest : ici.

     

    Liste des espèces recherchées dans le cadre d'HerbEnLoire :

    • Agrostis vinealis Schreb.
    • Andryala integrifolia L.
    • Crepis sancta (L.) Bornm.
    • Cuscuta epilinum Weihe
    • Diplotaxis viminea (L.) DC.
    • Fumaria bastardii Boreau
    • Lycopodiella inundata (L.) Holub
    • Medicago turbinata (L.) All.
    • Orchis coriophora L.
    • Orobanche ramosa L.
    • Paspalum distichum L.
    • Sedum villosum L.
    • Vaccinium myrtillus L.

    Valorisation

    Exemple du livret réalisé lors du recensement des herbiers de Languedoc Roussillon


    Ce projet va permettre de valoriser les herbiers et les recherches qui les exploitent à la fois auprès de la communauté de spécialistes, d'amateurs éclairés mais aussi du grand public. Pour cela un travail de communication va être réalisé d'une part à travers des publications et des rapports, et d'autres part à travers des expositions et des conférences.